Actualités

La compagnie combines vous souhaite une bonne année 2019

 

L'IMPROMPTU DE CURIAL
- PROJECTION DU DOCUMENTAIRE LE 2 FEVRIER - 

En parallèle de ses créations, Maryse Meiche, comédienne et directrice artistique de la compagnie, développe depuis plusieurs années un projet d’éducation artistique ambitieux. Après Heptathlon, spectacle présenté hors les murs devant des publics scolaires, elle intervient depuis cinq ans dans la classe d’accueil du lycée professionnel Hector Guimard  (Paris 19e), composée en grande majorité de jeunes migrants primo-arrivants.
En 2016, elle a travaillé sur L’Impromptu de Versailles de Molière, pièce en un acte, présentée au CENTQUATRE-PARIS dans le cadre du Forum des dynamiques culturelles du territoire.
Tout au long de l’année, les répétitions ont été filmées par le vidéaste Yann Sully Heng, ce qui lui a permis de réaliser un documentaire, L’Impromptu de Curial, d’une durée de 30 minutes.
Une projection publique aura lieu au Cinéma Le LOUXOR  samedi 2 février à 10h30.
Pour voir le teaser du documentaire
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Réservation conseillée : compagniecombines@gmail.com / 06 86 18 28 00
Cinéma Le Louxor :  170, Boulevard de Magenta, Paris 10 (métro Barbès-Rochechouart)

RETROUVEZ-NOUS AUSSI EN MARS

R.V.I
(Renault Véhicules Industriels)
Après une première présentation de travail donnée à La Maison des Métallos en décembre 2018, Maryse Meiche et Fabrice Naud présenteront la deuxième étape en mars prochain. 

Textes : Maryse Meiche – RVI / Robert Linhart - L’Établi / François Bon - Sortie d’usine
Avec : Maryse Meiche et Fabrice Naud
Son, violon, guitare et thérémine : Fabrice Naud
Collaboration artistique : Fred Fresson et Clémentine Marin


Avec le soutien de La Maison des Métallos et des Tréteaux de France.

  
« Cela nous submerge. Nous l’organisons. Cela tombe en morceaux.
Nous l’organisons de nouveau et tombons nous-mêmes en morceaux »

Rainer Maria Rilke

Partant de l’histoire de Jean-Pierre Meiche, ouvrier aux usines Renault de Blainville-sur-Orne de 1966 à 2003, engagé syndicalement au sein de la CGT, mais aussi politiquement au Parti communiste, RVI pose en actes la question du travail et de ses conditions, mais aussi de ses représentations dans la sphère sociale. A quel endroit la « petite » histoire rencontre-t-elle la « grande », celle de la classe ouvrière ? Comment a évolué le milieu ouvrier ? Où sont, qui sont les ouvriers  d’aujourd’hui ? Et d’ailleurs, peut-on encore parler de classe ouvrière ?
De l’alliance qui se tissa entre les ouvriers de la Saviem et les étudiants, dès janvier 1968 à Caen, à l’évocation de la lean production, héritière du taylorisme, qui régit le secteur industriel aujourd’hui, en passant par les souvenirs d’enfance de l’auteure (les fêtes du parti, les vacances aux VVF), la pièce dresse dans un étroit alliage de formes (texte et documents, musique, bruitage, images) le tableau d’un milieu social et culturel en plein bouleversement. 

La compagnie



Maryse Meiche crée Combines en 2011 en collaboration avec Clémentine Marin à l’occasion du spectacle Heptathlon. Ce nom est inspiré des Combines paintings du peintre Robert Rauschenberg qui combinait librement les arts, les formes et les matériaux.
Le projet de la compagnie s’inscrit en effet dans une démarche pluridisciplinaire qui réunit le théâtre, la musique et l’engagement physique à partir de textes du répertoire ou autobiographiques.

Maryse Meiche a ainsi écrit Heptathlon à partir de sa propre expérience d’athlète à Caen lorsqu’elle était adolescente. Le spectacle réunit le théâtre et le sport à travers les sept épreuves combinées de l’athlétisme. Dans le présent de la représentation, l’acte théâtral et l’acte sportif se confondent, plaçant ainsi le spectateur en position d’un quasi supporter qui conserve tout son esprit critique.

En exposant la question de la représentation et de sa mise en jeu par rapport au public au centre du processus théâtral, Maryse Meiche reprend à sa manière et avec ses propres outils l’un des axes de travail de la compagnie La Nuit surprise par le Jour (codirigée par Yann-Joël Collin, Cyril Bothorel, Eric Louis et Pascal Collin) auprès de laquelle elle s’est formée.

Falstaff (actuellement en création) est une proposition qui combine cette fois théâtre et musique. Le collectif d’acteurs et de musiciens s’empare du texte Henry IV de William Shakespeare pour questionner notre monde tel qu’il tourne aujourd’hui à travers les enjeux de pouvoir entre le prince héritier Harry et le bouffon anarchiste Falstaff. La création est aussi une réflexion sur le plaisir et la vanité de l’existence.

Parallèlement, la compagnie développe ses activités d’éducation artistique et culturelle en encadrant des ateliers dans des établissements scolaires du premier et du second degré à Paris et en Ile-de-France. Elle intervient notamment depuis 2013 au lycée professionnel Hector Guimard dans le 19e arrondissement de Paris. En 2015, elle a travaillé sur le projet Artisans (à partir des artisans dans Le Songe d’une Nuit d’Eté de W. Shakespeare) avec des jeunes mineurs isolés allophones tout juste arrivés en France. Le spectacle a été présenté au CENTQUATRE-PARIS à l’occasion du FORUM des Dynamiques Culturelles du territoire.